Les règles abondantes créent de la fatigue et une charge mentale supplémentaire. En plus de te faire changer très souvent de protection périodique, elles peuvent s’accompagner de douleurs menstruelles. Mais surtout : les ménorragies sont presque toujours le signe d’un déséquilibre hormonal ou une carence nutritionnelle. Si c’est ton cas, lis cet article car je vais te donner toutes mes solutions en naturopathie !

Règles abondantes naturopathie

I – Qu’est-ce que des règles abondantes ?

Tout d’abord, il faut dire que nous n’avons pas toute la même définition des saignements abondants ! C’est normal, d’ailleurs, car on ne se voit pas saigner les unes et les autres. Il peut donc être difficile de se faire une idée précise…

En fait, on parle de règles abondantes (appelées aussi ménorragies) quand :

  • les saignements durent 7 jours ou plus ;
  • il est nécessaire d’utiliser plus de 6 tampons ou serviettes jetables par jour ;
  • tu perds plus de 80ml de sang au total (si tu utilises une cup, tu peux utiliser les graduations pour savoir combien tu perds).

Attention : tout saignement inhabituel, soudainement hémorragique ou accompagné de malaise doit te pousser à consulter rapidement un médecin.
On parle de flux hémorragique quand on doit changer de serviette périodique toutes les deux heures ou moins.

II – Pourquoi les règles sont abondantes ?

Premièrement, il faut savoir que plusieurs causes sont possibles. Il est donc important que tu identifies celle qui te concerne avant d’entreprendre quoi que ce soit.

.

A) La principale cause est hormonale

Un petit récapépétatif sur ce que sont les règles : il s’agit de l’évacuation de l’endomètre, c’est-à-dire la muqueuse qui tapisse l’utérus chaque mois en vue d’accueillir un embryon.

La fabrication de cet endomètre se fait en deux temps :

Première moitié du cycleSeconde moitié du cycle menstruel
Phases du cycle :Des saignements jusqu’à l’ovulationDe l’ovulation jusqu’aux saignements suivants
Hormone ovarienne maitresse :ŒstrogèneProgestérone
Endomètre :Prolifération des cellules sur la paroi utérine, épaississement de l’endomètreL’endomètre ne prolifère plus mais décrit une dentelle et se charge en nutriments

Mais en cas de déséquilibre hormonal ou condition hyper-oestrogénique (ce qui est courant), la première moitié du cycle s’étend et décale l’ovulation : l’endomètre prolifère davantage. Le résultat se fait sentir seulement 10 à 16 jours après par un flux très abondant.

| Lire aussi : Déséquilibre hormonal de la femme : êtes-vous concernée ?

B) Anémie ou carence en fer : à la fois une cause et une conséquence

Pour créer la muqueuse utérine (qui n’est pas que du sang), ton corps puise dans tes réserves de fer. En conséquence de règles trop longues, trop abondantes, tu risques donc une anémie. Mais cette anémie entraine elle-même un risque accru d’hémorragie ! C’est un cercle vicieux à n’en plus finir.

Tu souffres probablement d’anémie si tu as des menstruations abondantes depuis plusieurs cycles et que tu ressens également de la fatigue, voire une difficulté à reprendre ton souffle.

Si le type d’anémie le plus courant est l’anémie ferriprive (par manque en minéral fer), il existe bien d’autres types d’anémies. Un diagnostic est toujours nécessaire pour espérer une amélioration !

Flux hémorragique fatigue règles abondante anémie

C) Quand les règles augmentent avec le DIU cuivre (ou stérilet)

La présence d’un corps étranger dans l’utérus peut être à l’origine d’une augmentation du flux menstruel, surtout les premiers mois après la pose du DIU non-hormonal.

En outre, le cuivre peut être un facteur d’inflammation, surtout si tu y es intolérante ! Mais l’inflammation dans le petit bassin est généralement déjà présente, à cause de notre hygiène de vie : mauvaise posture, alimentation inflammatoire, etc.

Quand le DIU est posé après un accouchement, c’est parfois plus le retour de couche en lui-même que le DIU qui augmente le flux des règles pendant quelques cycles.

Le retour à la normal doit se faire au bout de 6 cycles environ, mais il n’est pas nécessaire d’enlever le stérilet si ce n’est pas le cas ! En fait, en travaillant sur les autres causes du problème, il se pourrait tout à fait que tu le supportes très bien ensuite. Je donne des clés pour améliorer l’hyperménorrhées plus bas dans l’article.

III – Comment diminuer les règles abondantes naturellement ?

Une fois la cause identifiée, tu peux agir naturellement sur l’importance de ton flux menstruel et gagner en confort. Il n’est absolument pas nécessaire de passer par la case pilule contraceptive !

Alimentation cycle féminin

a) Que manger pour réduire le flux menstruel ?

L’alimentation est le facteur n°1 sur lequel tu peux agir dès aujourd’hui, pour de grands bénéfices à long terme.

D’abord, il convient de réduire les aliments inflammatoires en période prémenstruelle et d’augmenter tout au long du cycle l’apport d’aliments riches en fer. Les apports de vitamine B12 sont aussi très importants si tu es anémiée.

En outre, sois vigilante sur la consommation d’aliments riches en phyto-œstrogènes comme le soja. Car si ils sont équilibrant à petites doses, ils augmentent le taux d’œstrogène en cas d’excès. Du fait de l’hyper-oestrogénie, la muqueuse utérine s’épaissit et les menstruations deviennent plus abondantes.

Aliments inflammatoiresAliments riches en fer
– Graisses animales
– Produits laitiers
– Sucreries
– Graisses végétales rances
– Huile de tournesol, huile de carthame, huile de pépin de raisin
– Viandes rouges et abats (surtout le foie)
– Fruits de mer (palourde, huitre, moule)
– Légumineuses (soja, haricots blancs, pois chiche, lentilles)
– Oléagineux (notamment le sésame et le tahini)
– Légumes verts (surtout les épinards)

Idéalement, tu peux adapter légèrement ton alimentation phase par phase du cycle, pour en promouvoir tout l’équilibre hormonal. Tant est si bien que tu prendras aussi soin de ta peau, de ta fertilité et de ta bonne humeur !

| Lire aussi : L’alimentation, phase par phase du cycle menstruel

B) Les remèdes naturels pour réduire les ménorragies

Pour arrêter rapidement les règles abondantes, il peut être utile d’avoir recours à des plantes. Mais l’alimentation et l’hygiène de vie doivent quand même être revus pour avoir des effets à long terme.

Pour l’équilibre hormonal, tu peux avoir recours à l’Achillée Millefeuille. Cette plante équilibre les hormones ovariennes (œstrogènes et progestérone), si bien qu’elle peut t’aider indirectement à fabriquer moins d’endomètre !

La Bourse à Pasteur, elle, est hémostatique et réduit rapidement les saignements abondants. Tu trouveras une recette de tisane dans mon Grimoire des Lunes à télécharger.

Aussi hémostatique et cicatrisante, la Prèle sera utile sous forme de teinture-mère.

Riche en fer et légèrement drainante, l’Ortie a un effet revitalisant bien utile quand on souffre (ou qu’on a longtemps souffert) de flux abondant !

Il sera aussi utile de soutenir la progestérone après l’ovulation. En s’opposant aux œstrogènes, tu pourras réduire la quantité des saignements. Ainsi, c’est aussi le syndrome prémenstruel et les douleurs de règles qui seront réduites !

Par exemple, le magnésium est très utile en complément alimentaire. Outre le fait qu’il défatigue et aide les muscles à se relaxer, il permet également de meilleures sécrétions de la progestérone en phase lutéale.

Enfin, l’huile d’onagre, qui contient des oméga-6 anti-inflammatoires, est très indiquée en cas de menstruations abondantes et douloureuses.

.

III – Quelles protections pour les règles abondantes ?

Réduire naturellement le flux des règles peut prendre quelques mois. Dans le cas de la pose d’un DIU, on sait que les saignements vont rester abondants pendant quelques cycles. Vers quelles protections se tourner pour un flux important sans se prendre la tête ? 👇

a) Serviettes lavables (aussi appelées “SHL” pour serviettes hygiéniques lavables)

Légèrement moins absorbantes que leurs cousines jetables, mais nettement moins polluantes, il est possible d’utiliser des serviettes lavables quand on a un flux abondant.

Il faudra néanmoins t’assurer que la serviette que tu choisis a des dimensions suffisamment larges et une bonne épaisseur de PUL !

Certaines créatrices créent et vendent sur Etsy des SHL lavables spéciales pour les flux abondants.

b) Les culottes menstruelles

A ce propos, il y a une chose à savoir absolument sur l’achat de culottes menstruelles en ligne : LE DROPSHIPPING. Cette pratique consiste à revendre des produits de moindre qualité (souvent d’origine chinoise) à un prix bien au dessus de ce qu’il vaut en réalité. Et les culottes menstruelles ne font pas exception à la règle. C’est ainsi qu’on se retrouve avec des soi-disant super-promotions de lots de culottes menstruels à prix intéressant. Sauf que la qualité n’est jamais au rendez-vous et que ces culottes ne conviendront pas à en cas de règles très abondantes !

Quelles culottes menstruelles choisir quand on a un flux abondant ? Voici les marques qui proposent des modèles adaptés :

  • Coffin Rock (cousues mains, modèles VRAIMENT adaptés aux flux hémorragiques. La créatrice propose d’autres produits fait-main autour du cycle féminin) ;
  • La Culotte Parisienne (marque française) ;
  • Réjeanne (marque française, certains modèles OK flux abondant sont disponibles dans les Monoprix) ;
  • Modibodi (marque australienne très accessible. Plusieurs gammes sont proposées : 24H, overnight, flux “heavy”, etc).

Certaines marques proposent des modèles avec boutons pressions, ce qui permet éventuellement de se changer en cours de journée sans avoir à se défroquer totalement 😅

On peut aussi superposer une SHL avec une culotte menstruelle sans problème, et retirer la SHL quand le besoin se fait sentir.

C) Choisir la taille de sa cup quand on souffre de ménorragies

Contrairement aux tampons, on devrait choisir sa coupe menstruelle non pas en fonction du flux mais en fonction de sa morphologie.

Coupe menstruelle saignements abondants

La plupart des marques de cup (désormais nombreuses ❤) proposent généralement 2 tailles : médium ou large.

Effectivement, les médiums s’adressent aux femmes de 35 ans et/ou sans enfant, tandis que les larges s’adressent aux femmes de plus de 35 ans et/ou ayant eu un accouchement par voie basse.

Avec des règles abondantes, on peut être tentée de prendre la taille au dessus en espérant avoir besoin de rincer la cup moins souvent. Toutefois, celle-ci pourrait ne pas convenir à ta morphologie et créer des inconforts.

Au risque d’enfoncer des portes (déjà bien ouvertes), il est possible d’utiliser une cup + une SHL ou une cup + une culotte menstruelle sans problème.

Conclusion

Parce qu’il n’y a rien de normal dans le fait d’avoir des règles trop abondantes ou douloureuses, il est nécessaire de mener une enquête. Depuis combien de temps dure cette situation ? Les femmes de ta famille en souffraient-elles aussi ? Quelle est ton alimentation ? Tes pratiques sportives ?
La naturopathie est d’un grand secours pour agir une bonne fois pour toute sur l’importance de ces saignements à court et long terme.

Je propose un programme en ligne de 13 semaines pour équilibrer de façon naturelle et holistique le cycle menstruel : Le Cycle Holistique.

Marjorie

Fondatrice de MoonFlow, j'accompagne les femmes à révéler la magie de leur Essence Féminine. Grâce à la naturopathie et la compréhension du Cycle Féminin, mes clientes retrouvent leur énergie et leur liberté, à chaque étape de leur vie.