Déséquilibre hormonal de la femme : êtes-vous concernée ?

Le déséquilibre hormonal de la femme est évident en cas d’endométriose, de fibromes ou de cycles irréguliers. Mais à part ça ?
Même si ton cycle menstruel te paraît équilibré mais que tu souffres d’acné chronique, de fringales, de difficulté à perdre du poids ou de migraines, il est possible que le déséquilibre hormonal soit présent.

En fait, le déséquilibre hormonal d’une femme peut vraiment impacter tout son quotidien. Et le lien avec les hormones sexuelles n’est pas toujours évident. Aujourd’hui je te partage les signes les plus courant du déséquilibre hormonal, afin de savoir si tu es concernée !

déséquilibre hormonal femme douleurs

Déséquilibre hormonal de la femme : mais de quelles hormones parle-t-on ?

Les oestrogènes

Les femmes connaissent cette hormone dès la puberté puisqu’elle intervient dans le développement des organes génitaux. Ensuite, elle intervient dans la première partie du cycle menstruel. A la ménopause, une forme différente d’oestrogène est sécrétée si la femme est en bonne santé. Au fait, savais-tu que les hommes ont aussi des oestrogènes en petite quantité ? 😉

Les oestrogènes interviennent également sur la qualité de notre peau et de nos muqueuses, la santé de nos os, notre bonne humeur et notre poids.

La progestérone

C’est une hormone typiquement féminine, sécrétée pendant la seconde partie du cycle menstruel.

Elle agît également sur notre système nerveux, notre système immunitaire et notre système digestif. Oui, rien que ça !

Les androgènes

Cette famille d’hormone regroupe la testostérone et des androgènes dit surrénaliens (produits par les glandes surrénales), notamment la DHEA ! Tu croyais que seuls les hommes fabriquaient des androgènes ? Surprise : les femmes sécrètent aussi un peu d’androgènes !

Les androgènes ont un lien étroit avec certaines oestrogènes mais aussi avec la mémoire, la perte de cheveux, l’humeur et la peau.

Le cortisol

Euh, mais Marjorie, qu’est-ce que le cortisol vient faire dans cette liste puisque ce n’est pas une hormone sexuelle ? Et bien je te répond que tu as raison, mais elle a le mérite d’exister (déjà !) et d’être nommée pour son impact sur les hormones sexuelles.

Squeeze la partie suivante si tu es pressée, j’y explique simplement comment fonctionne le cortisol.

Le cortisol est une hormone également produite par les glandes surrénales.
D’abord, elle est liée au cycle circadien, c’est à dire le rythme de la journée (qui est de 25H, en réalité) : produite massivement le matin, sa sécrétion diminue dans la journée. Mais ce rythme peut être totalement déséquilibré en cas de stress.

Car OUI, c’est aussi une hormone produite en cas de stress pour te permettre de survivre.
Parce que si tu croises un tigre (ou un rhinocéros) au bout de ta rue, il faut que ton corps agisse VITE par l’attaque ou la fuite. Les hormones du stress permettent donc de mettre en sommeil la partie de ton cerveau qui réfléchit pour permettre à la partie de ton cerveau qui gère les réflexe d’avoir la priorité d’action.

Le cortisol notamment va permettre un meilleur afflux de glucose au niveau cellulaire, puisqu’en cas de sprint face au tigre (ou d’attaque, en fonction de tes affinités avec la bestiole et de ta confiance en toi), tes besoins en carburant seront accrus.

Ce phénomène implique logiquement d’autres réactions physiologiques : tout ce qui n’est pas considéré par primordial par le corps à cet instant T va être squeezé : la digestion de ta quiche au tofu et chou kale de midi (que tu vas expulser par tous les moyens malgré toi) mais aussi l’ovulation qui était sur le point d’avoir lieu (et qui sera donc retardée).

Et c’est ainsi qu’en répétant le processus ovulatoire, il se créé un petit déséquilibre hormonal.

Bien, maintenant que nous avons passé en revue ces principales hormones, voyons quels symptômes peuvent être causés en cas de déséquilibre.

Les signes d’un déséquilibre hormonal de la femme sur son cycle menstruel

femme qui se détend pour son équilibre hormonal

Cycle irrégulier

Le cycle féminin peut être coupé en deux grandes phases : la première est très oestrogénique et la seconde plutôt sous l’influence de la progestérone. Or, notre mode de vie à tendance à augmenter nos taux d’oestrogènes et diminuer le taux de progestérone. En conséquence, la première phase du cycle se rallonge de quelques ou plusieurs jours

Règles douloureuses

La progestérone est responsable d’une diminution des contractions du corps. Si ton corps ne sécrète pas assez de progestérone, les contractions utérines peuvent être plus intenses et douloureuses.

| Lire aussi : Comment soulager naturellement les douleurs de règles

Flux abondants et règles hémorragiques

L’excès d’oestrogènes amène les cellules de l’endomètre (la muqueuse utérine) a proliférer plus que de raison. Il y a donc beaucoup de sang à évacuer.

Spottings marrons

Ces petites pertes de sangs marrons correspondent à du sang qui a coagulé et oxydé. Parce qu’il coule trop lentement ou qu’il était là depuis plusieurs jours, ces saignements peuvent arriver avant ou après les règles ou proche de l’ovulation.

Flux très léger

Les règles qui ne durent que quelques jours et avec peu de sang peuvent évoquer une carence en œstrogène. A fortiori pour les femmes qui ont du mal à être enceinte, par exemple.

Syndrome prémenstruel

Un signe très évident du déséquilibre hormonal pour les femmes qui en souffrent. Le syndrome prémenstruel peut être caractérisé par des migraines, de la rétention d’eau, la déprime ou l’irritabilité…

Les signes moins évidents du déséquilibre hormonal

Acné

Un des facteurs favorisant l’acné est l’excès œstrogènes, qui stimule la prolifération des tissus et la sécrétion d’androgènes. Combiné à une routine de soin inadaptée, l’acné peut s’installer et parfois durablement.

Déprime et irritabilité

La progestérone a pour fonction, entre autre, d’adoucir nos nerfs. En cas de manque, l’équilibre nerveux et neurochimique peut être perturbé.
L’irritabilité est aussi liée à un excès de testostérone.

Difficulté à perdre du poids

Les œstrogènes sont impliquées dans le métabolisme des graisses. Un excès peut induire une prise de poids, une difficulté à perdre du poids et la formation de cellulite.
En outre, l’action de la progestérone peut augmenter les fringales.
Le déséquilibre du cortisol peut aussi amener le corps à stocker en cas de stress répété ou de repas sautés.

| Lire aussi : Conseils de naturopathie pour perdre du poids

Les migraines

L’excès d’oestrogène et de prolactine augmentent les migraines, tandis que les androgènes les diminuent.

L’étude suggère en effet que les hormones sexuelles affectent les cellules situées autour du nerf trijumeau et connectées aux vaisseaux sanguins de la tête.

https://www.migraine.fr/hormones-sexuelles-femmes/

Que faire pour rétablir l’équilibre hormonal ?

équilibre hormonal femme naturel

Le déséquilibre hormonal de la femme n’est pas une fatalité ! La plupart du temps, tout rentre dans l’ordre en mettant en place quelques habitudes positives sur ton hygiène de vie.

| Lire aussi : Cycle hormonal et équilibre
| Lire aussi : Rééquilibrer le cycle grâce à l’alimentation

Tu te reconnais dans ces signes ? Ton corps n’est pas ton ennemi ! Apprend à le décoder et libère toi de ces symptômes désagréables.

Marjorie

Fondatrice de MoonFlow, j'accompagne les femmes à révéler la magie de leur Essence Féminine. Grâce à la naturopathie et la compréhension du Cycle Féminin, mes clientes retrouvent leur énergie et leur liberté, à chaque étape de leur vie.