Préparer l’accouchement grâce aux Huiles Essentielles

Les huiles essentielles sont les grandes alliées de l’accouchement. Et oui ! Si elles sont généralement déconseillées pendant la grossesse (à tort, puisque certaines sont inoffensives et d’autres très utiles en adaptant les dosages et toujours en évitant la poitrine et le ventre), on connait bien, par exemple, les vertus de l’huile essentielle de palmarosa à l’accouchement ! Voyons comment l’aromathérapie peut t’accompagner dans cet acte sacré de la vie.

Préparer l'accouchement naturellement avec les huiles essentielles

| Lire aussi : Comment soulager naturellement les douleurs de règles

Massage du périnée aux huiles essentielles

Voilà une information qui va bouleverser une idée reçue : ton périnée n’a pas besoin d’être massé pendant des semaines avant l’accouchement. Ton périnée n’a pas non plus besoin qu’on lui gonfle un ballon à l’intérieur pour le détendre. Au contraire, cela favoriserait même sa fragilité ! Ton périnée est prévu pour laisser passer un bébé hors de toi.

Alors bien sur, tu peux avoir peur pour son intégrité physique (au périnée, pas au bébé) (enfin, le bébé aussi éventuellement, mais c’est une autre histoire), j’en conviens. Alors je vais te dire de quoi à besoin ton périnée pour se préserver : un accouchement dans une position physiologique, un accouchement le plus naturel possible.

Est-ce que tu peux quand même faire quelque chose pour préparer ton périnée ?

Oui ! Tu peux faire du yoga périnatal (N.B. : A Compiègne dans l’Oise, tu peux le faire en toute bienveillance et sécurité avec Bronislava Benkovicova et Caroline Louys). Cette pratique te permettra de détendre et faire respirer ton périnée, dès le début de la grossesse.

Deux semaines avant la date supposée de ton accouchement, tu pourras masser avec beaucoup de douceur ton périnée (ou le faire masser par ton/ta partenaire) deux fois par jour.

Ce sont surtout les huiles végétales qui sont importantes, l’huile d’amande douce et l’huile de germe de blé en tête.
Tu peux par exemple opter pour une huile végétale Weleda spéciale pour préparer l’accouchement.

Il est possible d’ajouter un peu d’huile essentielle à cette base pour assouplir le périnée. Danièle Festy recommandait l’huile essentielle de lavande vraie, l’huile essentielle d’ylang-ylang et l’huile essentielle de camomille romaine.

Les huiles essentielles de l’accouchement qui permettent le lâcher-prise

Les plus importantes à mon avis. L’olfactothérapie, le fait de respirer ou diffuser des huiles essentielles, est un formidable levier pour t’aider à lâcher prise et te détendre avant et pendant le travail.

Quand elles sont respirées, les huiles essentielles parlent à notre cerveau limbique. C’est à dire la partie de notre cerveau qui gère les émotions.

Et pour que l’accouchement se déroule, la femme a besoin de se déconnecter de son mental (le cortex, la partie du cerveau qui gère les pensées rationnelles). Ainsi, le corps peut faire son travail grâce au cerveau limbique et cerveau reptilien (qui gère les réflexes archaïques, dont le processus de l’accouchement). La femme s’ouvre alors, littéralement.

Voici quelques huiles essentielles qui pourront t’aider à lâcher-prise et te détendre. A choisir avec les conseils de ta naturopathe :

Huile essentielle de Rose de Damas

Précieuse, elle ramène notre cœur dans l’amour inconditionnel, comme une mère aimante et sécurisante.

Huile essentielle de Camomille Romaine

C’est un peu le rescue de l’aromathérapie : un remède d’urgence, idéal en cas de forte angoisse.

Huile essentielle de Petit Grain Bigarade

Meilleure marché que les deux précédentes, elle sera indiquée pour apaiser les femmes nerveuses.

Huile essentielle d’Ylang-Ylang

Détente et relâchement profond sont au rendez-vous avec l’Ylang-Ylang. Elle sera particulièrement appréciée par la femme nerveusement épuisée et aux émotions fragiles.

Huile essentielle de Laurier Noble

Si vous ne vous sentez pas à prête à accoucher, cette huile essentielle vous redonnera du courage et de la force.

Aromathérapie et Olfacothérapie

Favoriser le travail avec les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles sont utéro-stimulantes, c’est à dire qu’elles ont la capacité de déclencher ou renforcer les contractions utérines.

Attention, cependant. Ce n’est pas parce qu’elles PEUVENT le faire, qu’elles DOIVENT le faire. Dans notre culture, nous avons admis que l’accouchement est médicalisé, millimétré et artificiellement facilité.

Si ton attention est d’accompagner naturellement ce processus physiologique, faut-il nécessairement remplacer ces gestes par des alternatives naturelles ? Ce sera à décider au cas par cas, avec ta sage-femme.

N’oublie pas que la plupart des femmes accouchent après la DPA – date prévue de l’accouchement – qui n’est qu’une estimation !

Néanmoins, voici quelques huiles essentielles qui pourraient se révéler utiles :

Huile essentielle de Palmarosa

J’en ai déjà longuement parlé sur ce blog ! Le simple fait de respirer cette HE peut déclencher des contractions pour les femmes qui y sont le plus sensibles. Dans une huile de massage correctement dosée, elle pourra être en bas du dos pendant l’accouchement, mais aussi pendant les deux derniers jours de grossesse.

Huile essentielle de Giroflier (ou clou de girofle)

Sa principale molécule est l’eugénol et fait référence à Eugénia, la sainte patronne des accouchements 😉 Bon, par contre, ça sent un peu comme chez le dentiste alors si cette idée vous angoisse, couplez-là avec d’autres huiles essentielles ! En plus de favoriser les contractions, elle est aussi anti-douleur en application locale. A diluer correctement pour éviter tout risque de brûlure.

Huile essentielle de Sauge Sclarée

Utéro-stimulante comme le Palmarosa, mais aussi anti-douleur, cette HE a d’ailleurs des affinités particulières en général avec les femmes. A utiliser juste avant l’accouchement et pendant. Ne confond pas avec l’HE de Sauge Officinale !

Huile essentielle de Petit Grain Bigarade

Pour faciliter la dilatation du col, et profiter de ses vertus apaisantes sur le mental.

| Lire aussi : Comment soulager naturellement les douleurs de règles

Les huiles essentielles utiles en post-partum

Raffermissement du périnée

Ta première intention sera de restée allonger pour lutter contre la gravité ! Le périnée va se raffermir de lui-même en quelques semaines. Tout de suite après l’accouchement, quelques exercices bien choisis vont l’aider.

Quelques huiles essentielles peuvent aider : Géranium Rosat, Hélichryse Italienne, Ciste Ladanifère…

Cicatrisation

En cas d’épisiotomie ou de césarienne, tu pourras appliquer de l’argile blanche ou de la teinture-mère de Calendula. Ce n’est pas de l’aromathérapie, mais c’est très efficace 🙂
Tu trouveras cette dernière dans la boutique artisanale Mellune Shop.

Est-il possible d’utiliser les huiles essentielles en maternité ?

Si tu accouches chez toi, il sera assez facile d’utiliser l’aromathérapie. Certaines sage-femmes accompagnant les AAD sont même habituées.

Accouchement physiologique
Huiles essentielles accouchement

Mais quid de l’utilisation d’huiles essentielles si tu accouches à la maternité ?

Si tu accouches en plateau technique, tu devrais être libre d’en parler avec ta sage-femme facilement.

De façon plus générale, il conviendra d’en parler avec la cadre sage-femme ou d’aborder la question si tu présentes un projet d’accouchement.

Voici quelques questions à poser à l’avance :

• Ton ou ta partenaire sera-t-il/elle autorisé-e à te masser avec une huile enrichie aux huiles essentielles ?
• Le service dispose-t-il de diffuseurs d’huiles essentielles ? Si non, est-il possible d’amener le sien ?
• De quelles HE dispose le service ? Peux-tu en prévoir d’autres en cas de pénurie ou de désirs différents ?

Marjorie

Fondatrice de MoonFlow, j'accompagne les femmes à révéler la magie de leur Essence Féminine. Grâce à la naturopathie et la compréhension du Cycle Féminin, mes clientes retrouvent leur énergie et leur liberté, à chaque étape de leur vie.