4 Étapes pour développer la Confiance avec la Symptothermie

La dernière fois je te parlais de la méthode symptothermique comme contraception de couple. Si les femmes, à l’heure du rejet de la sacro-sainte pilule, s’intéressent de plus en plus à cette alternative, ce n’est pas toujours le cas de leur partenaire. Mais laisse moi te raconter une histoire…
 
 
Femme libre
 
 

UNE VIEILLE HISTOIRE (de croyances)

 
Nous avons été formatées. Formatées à croire aux les hormones étaient notre seule option : Nos grands-mères se sont battues pour ça et ce serait leur manquer de respect de faire autrement. 
On nous a menti et on nous a dit que nous ne pouvions avoir aucun contrôle sur notre fertilité, que nous pouvions tomber enceinte à tout moment. La plupart du temps, nous avons été initiée à la contraception avec une prescription pure et simple de la pilule, sans aucun préambule, sans aucune alternative. On nous a dit que les méthodes naturelles étaient d’un autre temps.


Même si j’ai la capacité de remettre toutes ces croyances en question, il y a quelque chose au fond de moi qui dit “Ce n’est pas fiable”. 
J’ai voulu chercher des informations et je n’ai pas trouvé grand-chose. On m’a conseillé l’implant contraceptif. Puis on m’a dit que si je ne supportais pas la pilule progestative, je ne supporterais pas l’implant. J’ai cherché des informations. J’ai lu un truc sur Billings et la glaire cervicale. Entre temps, on m’a conseillé le stérilet. Son vrai nom c’est le Dispositif Intra-Utérin. Puis on m’a dit qu’avec mes douleurs, je ne le supporterais pas. Mais que c’était normal d’avoir mal pendant ses lunes. J’ai relu ce truc sur la glaire cervicale… 
On m’a dit que ce n’était pas fiable. Mais on ne m’a pas trop expliqué pour quoi.
J’ai commencé à expérimenter ce truc de glaire cervicale. Ça a pris un peu de temps, j’utilisais des préservatifs la plupart du temps. Une fois je suis tombée sur un mec qui m’a dit “je supporte pas les capotes”. C’est devenu compliqué.
Je n’ai jamais cessé de croire que je pouvais vivre avec ma fertilité, et non contre elle. J’ai découvert la méthode sympto-thermique. Puis je me suis initiée moi-même.
Et quand je me suis retrouvée face au Monde Entier,  j’ai entendu un écho : “ce n’est pas fiable”.

 

LA QUESTION DE LA CONFIANCE

Tous ces discours nous ont coupé de notre confiance en nous. De notre capacité à gérer nous même notre fertilité. Nous ne sommes plus responsables de notre corps, sauf si nous avons une grossesse non planifiée. Là, quoi qu’il arrive, ce sera de notre faute. 
• Je te comprend, quand tu me dis “mon copain n’a pas confiance, alors on remet des capotes tout le temps, pourtant j’ai appris à appliquer les règles de la méthodes”.
 
La symptothermie a été une telle révélation pour moi que j’en parle tout le temps. D’ailleurs, j’ai même un blog où j’en parle. (Tu es dessus).
Et puis quand j’en parle, on ne me dit plus “c’est pas fiable”. Parce que je peux t’expliquer comment la rendre fiable. Encore mieux que les chiffres, encore mieux que l’Indice de Pearl, il est vrai que ma propre expérience me permet d’appuyer mon propos. Mais mon partenaire n’a jamais douté de moi.
Est-ce que j’ai de la chance ? 
Pas seulement. J’en parle avec tellement de passion et de conviction que ça met en confiance mes interlocuteurs. J’incarne complément le fait d’être épanouie et en accord avec la gestion de ma fertilité.
 
>> Pour que la confiance rayonne et qu’elle devienne contagieuse, il faut qu’elle émane de toi. De ton toi profond.
Fais un état des lieux de tes propres croyances : Que t’a-t-on appris ? Que crois-tu aujourd’hui ? Quelle croyance a besoin d’être nettoyée, quelle idée a besoin d’être renforcée ?
 
 
• Je te comprend, quand tu me dis “même moi je n’ai pas assez confiance, je préfère utiliser un moniteur de fertilité”.
 
Ce moniteur est très couteux et il fait le job moins bien que toi-même. Mais tu n’as pas eu l’habitude de chercher la ressource en toi, alors tu la cherches à l’extérieur.
Ce moniteur est une façon de t’approuver.
 
>> Quand on cherche de l’approbation dans l’extérieur, nous ne sommes plus dans l’affirmation de qui nous sommes.
Et quand nous nous affirmons vraiment, nous n’avons plus besoin de cette approbation extérieure.
 
 
Tu as le droit de te laisser du temps. Et d’en laisser à ton partenaire. L’apprentissage de la méthode implique de se protéger mécaniquement pendant six mois. Si tu n’as pas acquis suffisamment d’expérience sur la reconnaissance de tes élixirs ou si tu n’as pas encore trouvé le bon mode de prise de température, tu peux prolonger cette période. Le but restant de s’en affranchir en période non fertile, pour le confort du couple. 
Il n’y a pas de but, sinon observer au jour le jour. Il n’est pas nécessaire de se projeter. 
 
 
 
 

LES 4 ÉTAPES DE LA CONFIANCE EN SYMPTO-THERMIE :

– Faire un état des lieux des anciennes croyances qui nous limite
– Renforcer notre confiance envers la méthode sympto-thermique
– Nourrir un discours apaisant pour soi et pour son entourage
– S’observer au jour le jour, sans se projeter
 
“Assumez vous, affirmez vous, vous êtes belles, vous êtes parfaites, vous pouvez ÊTRE la symptothermie en toute confiance.”
 
 
 
 

Marjorie

Fondatrice de MoonFlow, j'accompagne les femmes à révéler la magie de leur Essence Féminine. Grâce à la naturopathie et la compréhension du Cycle Féminin, mes clientes retrouvent leur énergie et leur liberté, à chaque étape de leur vie.