Endométriose, des pistes naturelles pour en guérir

mymoonflow.com/…/endometriose-alimentation

Selon plusieurs études, 1 femme sur 10 en âge de procréer serait atteinte d’endométriose. Il existe à ce jour un certain nombre de solutions classiques : prise régulière d’anti-inflammatoire ou anti-douleur, prise de contraceptifs hormonaux, création d’une ménopause artificielle… qui ont leur lots d’effets secondaires.

 

Alimentation naturelle

 

 
En relais, en complément ou à la place de ces solutions et selon l’atteinte et le type d’endométriose, il est possible d’envisager des pistes plus naturelles.
 
Évidemment, seul un médecin peut poser un diagnostic et évaluer le traitement qui vous convient. L’auto-médication, qu’elle soit naturelle ou non, n’est jamais sans risque. Assurez-vous que vous ne présentez pas de contre-indication !
 

 

  1. Equilibre Hormonal

Les oestrogènes et progestérones, actrices du cycle ovarien, jouent un rôle dans l’endométriose. Assure-toi donc de rétablir le juste équilibre entre ces deux hormones. Ton alimentation est la base de cet équilibre.

 

2. Les xeno-oestrogènes pourraient favoriser l’endométriose

On évitera donc tous les xéno-oestrogènes qui perturbent le bon fonctionnement de nos hormones : pesticides, plastiques, certains composants cosmétiques et ménagers. Il est possible que les BPC, qui s’accumulent dans les graisses animales, jouent un rôle dans la prolifération de l’endométriose. Le bisphénol A a également été reconnu perturbateur endocrinien et a été classé “substance extrêmement préoccupante” en juin 2017 par l’Agence Européenne des Produits Chimiques (ECHA). 
 
 
Ton programme personnalisé en naturopathie pour vaincre l’endométriose
>> Contacte moi ! <<

  

Les Oligo-Éléments à privilégier : Magnésium, Zinc et Manganèse

Tous jouent un rôle dans la synthèse de nos hormones ovariennes et évitent la prolifération de l’endométriose. Le zinc, particulièrement, va protéger nos follicules de l’oxydation, réduisant les risques d’infertilité.
 

 

Le Gattilier, progestéron-like

Elle agit principalement sur l’hypophyse (une partie du cerveau qui bosse pour le compte de nos hormones !).
Cette plante à une action antispasmodique (limite les spasmes utérins et la douleur associée), les vertiges, les douleurs génitales et permet de rééquilibrer le taux de progestérone (phase lutéale trop courte, flux menstruel foncé…). 

 

Elle est aussi indiquée dans le traitement des symptômes de la ménopause, mais c’est un autre sujet.

 

A EVITER SI : J’envisage une grossesse, une FIV et si je prend un traitement médical car il existe un risque d’interaction avec certains médicaments.

 

 
 

Les huiles essentielles pour calmer les douleurs

A condition de ne pas y présenter de contre-indication, l’usage combiné de la Gaulthérie Couchée et de la Menthe des Champs est particulièrement efficace pour soulager la douleur, puisqu’elles se greffent sur les récepteurs de la douleur.
D’autres synergies peuvent être intéressantes dans le traitement de l’endométriose, à voir au cas par cas : + d’infos : me contacter.
 
L’homéopathie et l’acupuncture donnent également de bons résultats.
 

 

L’importance du travail psycho-émotionnel

Dis moi ce qui te fait mal, je te dirais pourquoi ! Comment se libérer de l’endométriose en 3 étapes ?
 
 

Marjorie

Fondatrice de MoonFlow, j'accompagne les femmes à révéler la magie de leur Essence Féminine. Grâce à la naturopathie et la compréhension du Cycle Féminin, mes clientes retrouvent leur énergie et leur liberté, à chaque étape de leur vie.