3 Bonnes raisons de passer à la CUP (et comment la choisir !)

La première fois que j’ai entendu parler de coupe menstruelle, j’étais jeune et pas encore copine avec mon utérus. Et du coup, j’ai trouvé ça sale et j’ai rigolé. Après, mes règles et moi nous sommes réconciliées: J’ai adopté ma première cup il y a 6 ans.

Femmes utilisant la coupe menstruelle
Ces deux femmes ont visiblement dressé le drapeau blanc de la paix avec leurs culottes parce qu’elles utilisent la cup

 

Ce que tu dois savoir si tu n’es pas encore passée dans le camp de la coupe menstruelle,

C’est + hygiénique :

Fabriqué en silicone = pas de problème d’allergie au latex. 
Une cup n’assèche pas la muqueuse et permet de maintenir une flore vaginale saine. En gros : moins d’odeurs, moins de grat-grat, moins de mycoses !

C’est beaucoup + économique :

Selon une étude britannique, une femme dépense en moyenne 675€ par an en serviettes hygiéniques et tampons. Soit, dans une vie 23 500€ pour éviter une tâche monstrueuse (menstrueuse, LAUL) sur nos jeans. J’aurais pu acheter un poney (et un qui gagne les compétitions, sivouplé) avec tout ce fric.
Du coup, en passant à la cup, qui dure 3 à 5 ans quand bien utilisée, je dépense seulement entre 250 et 375€ dans ma vie. Et 23 250€ d’économies, ça en fait du poney de compet’ !

C’est beaucoup + écolo :

En achetant des tampons ou serviettes, c’est deux boites tous les mois : quatre emballages individuels par jour, une semaine par mois, treize fois par ans pendant quarante ans environs, qui seront mangés par des bébés tortues de mer qui mourront dans d’atroces souffrances. Je le dis sur le ton de l’humour, mais en gros c’est ça : des tonnes de déchets par femme.
ALORS QU’EN FAIT… Une cup tous les 5 à 10 ans, c’est UN petit carton compostable tous les 5 ans, une dizaine de fois dans toute ta vie. ÉSSETOU.

Comment choisir ta cup ?

Contrairement aux tampons, une cup ne se choisit pas en fonction du flux mais de la femme. La plupart des marques proposent deux tailles, selon ton âge et si tu as accouché par voies basses ou non.
Certaines sont plus ou moins souples, à choisir selon la fermeté du périnée.
>> EasyCup a mis au point un petit questionnaire pour t’aider à choisir ta cup parmi une liste non exhaustive

Entretenir et utiliser la cup 

Une fois ta cup stérilisée 5 à 7 minutes dans l’eau bouillante (ma copine Emma m’a appris à la placer dans un fouet en inox avant de la plonger dans l’eau bouillante. Comme ça la cup reste complètement immergée, sans venir se brûler les miches sur le bord de la casserole), il est temps de passer aux travaux pratiques.

Certaines prendront le coup de main rapidement, pour d’autres se sera un peu plus laborieux. 

Pour limiter les plans galères, je te conseille de :

– La passer sous l’eau froide pour pas te brûler la vulve (déjà).
– Faire ton premier essai en dehors de tes règles, histoire de ne pas se sentir sous pression. Ça ne pause aucun problème puisque contrairement au tampon, la cup n’absorbe pas les fluides (elle les recueille).
– Utiliser un lubrifiant à base d’eau (celui qui est compatible avec les préservatifs et les sextoys, pour ne pas altérer le silicone de la cup)
– Te détendre. Te détendre. Et aussi te détendre. Une petite séance de respirations et de relaxation avant n’est pas du luxe chez les plus stressées 😉
– Garder la tige jusqu’à ce qu’on soit à l’aise avec son intériorité profonde. Elle ne sert pas à tirer dessus, mais à la trouver plus facilement.

Entre deux réinsertions dans la journée, la cup se rince à l’eau claire et potable.
Au travail ou en voyage, on n’a pas toujours accès à un lavabo. Dans ce cas on peut utiliser une petite bouteille d’eau.
Et pour sensibiliser le monde entier (oui, rien que ça !) à l’usage de la coupe menstruelle, Clean Your Cup missionne des ambassadeurs-drices à poser des autocollants dans les lieux cupsafes – c’est à dire qui dispose d’un point d’eau clos pour rincer ta cup. 
>> C’est par ici !


Toutes les cups se suivent mais ne se ressemblent pas. La prochaine fois je te parle de MyVCup, une cup 100% Française et 100% caritative qui fera son apparition sur la toile dans quelques jours.
SPOILER ALERT : Il y a un concours à la clef et des cups à gagner 🙂


Marjorie

Fondatrice de MoonFlow, j'accompagne les femmes à révéler la magie de leur Essence Féminine. Grâce à la naturopathie et la compréhension du Cycle Féminin, mes clientes retrouvent leur énergie et leur liberté, à chaque étape de leur vie.