fbpx

Palmarosa, une huile essentielle pour les femmes

J’inaugure aujourd’hui une série d’articles sur les huiles essentielles avec le palmarosa. C’est une célèbre anti-infectieuse mais elle a également un rôle intéressant en gynécologie naturelle. Ce qui ne pouvait pas tomber plus à propos…
 

Origine & Histoire

Principalement originaire du Vietnam et de l’Inde, le Palmarosa (Cymbopogon martinii, c’est son petit nom latin) est parfois à tort appelée Lemongrass ou Gingergrass. Ce n’est pas un hasard puisque cette herbacée fait partie de la famille des citronnelles. 
L’odeur chaude et fleurie de l’huile essentielle de palmarosa rappelle beaucoup celle du géranium. Et pour cause, le principal principe actif qui les compose est le géraniol. Tu l’as peut-être déjà sentie à ton insu, elle est très utilisée en cosmétique et elle est plébiscitée dans la fabrication des déodorants maison.
Elle existe depuis toujours dans la pharmacopée ayurvédique (médecine traditionnelle indienne)
 
Cymbopogon Martinii
 
 
Avant toute utilisation d’une nouvelle huile essentielle, tu vérifieras que tu y réagis bien : On met une goutte dans le pli du coude et on attend 48 heures.
L’usage de l’HE de palmarosa est à exclure totalement chez la femme enceinte ainsi que chez les enfants de moins de sept ans.
Demandez l’avis de votre médecin avant toute chose : nous sommes tous-tes différent-e-s et réagissons d’une manière qui nous est propre.



Utilisation féminine de l’Huile Essentielle de Palmarosa

L’HE (Huile Essentielle) de Palmarosa est indiquée comme anti-infectieuse ainsi qu’en soins de la peau, puisqu’elle est généralement bien tolérée. 
On la réservera moins au quotidien qu’aux cures et traitements spécifiques, puisqu’elle peut s’avérer allergisante (comme la plupart des huiles essentielles).
 
Cette huile essentielle est un peu notre arrière grand-mère, celle qui est un peu mystique et qui a plus d’un tour dans son sac.  C’est la Baba Yaga du placard aux huiles essentielles…
 
Son utilisation se justifie dans toute la sphère uro-génitale, même en application cutanée : Mycoses, vaginites, cervicites, salpingites (et aussi cellulite, tant qu’on est dans les -ites), douleurs du sein (crevasses, mastites), eczéma, acné, préparation à l’accouchement, baisse de libido…
Sur le plan émotionnel : Elle accompagne la femme avant et pendant ses règles, dans le retour vers soi, ainsi que dans le changement de cycle : On libère les frustrations, la culpabilité. On gère nos conflits intérieurs. On s’ancre dans le présent, on s’éveille.
C’est aussi un bon tonique mental, tout en harmonisant nos énergies, en calmant nos angoisses.
 
Phytothérapie et huiles végétales


Quelques exemples :

Mycose gynécologique :
– En application locale sur le bas ventre : 2 gouttes d’HE Palmarosa + 2 gouttes d’HE Tea-Tree – 2 à 3 fois par jour
– En application locale sur la vulve : Même recette, mais diluée dans un peu d’huile de coco
– En application vaginale : Il est possible de faire fabriquer ses ovules d’huiles essentielles par un pharmacien, sur l’avis d’un thérapeute qualifié.
>> En cas de mycose chronique, on cherchera une éventuelle candidose généralisée (le candida étant le champignon responsable de la mycose) et on adaptera son régime alimentaire en fonction. On renforcera aussi les défenses naturelles (la fameuse flore vaginale) avec la prise de probiotiques, par voie orale et gynécologique (sous forme d’ovules).
 
Préparation à l’accouchement :
C’est le seul moment de la grossesse où on utilisera cette huile !
– En application locale : 5 gouttes d’HE Palmarosa + 5 gouttes d’HV (Huile Végétale) de Noisette, en massage dans le bas du dos.
– OU 3 gouttes d’HE Palmarosa + 3 gouttes d’HE Giroflier + 12 gouttes d’HV de Noisette
>> 3 à 4 applications par jour dès que le terme est dépassé
>> Toutes les 30 minutes pendant le travail
 
Eczéma :
Certaines femmes sont sujettes à l’eczéma dans la région du pubis et de la vulve
– En application locale : 1 goutte d’HE Palmarosa + 1 goutte d’HE bois de rose + 1 goutte d’HE Camomille allemande + 9 gouttes d’HV de Calophylle – 2 fois par jour
– Ou : 1 goutte d’HE Palmarosa + 1 goutte d’HE Lavande vraie + d’HE Thym thuyanol dans 1/2 cuillère à café d’HV Calophylle – 2 fois par jour
 
Acné :
Si tu es sujette à l’acné avant les règles, tu peux essayer de mettre une goutte d’HE Palmarosa directement sur les boutons.
L’alimentation joue souvent un grand rôle dans la qualité de la peau, notamment en cas d’acné !
 
Cystite :
– En application locale : 2 gouttes d’HE Palmarosa + 2 gouttes d’HE Bois de rose + 2 gouttes d’HE Thym Thuyanol, en massage sur le bas ventre et le bas du dos – 3 fois par jour
 
 
Autre affections :
– C’est une anti-infectieuse (antibactérienne, antivirale, antifongique) à large spectre
– Elle excelle aussi pour comme draineur lymphatique, stimulante cellulaire et cicatrisante
– Tonique du système neuro-hormonal : utéro, neuro et cardio !
 
Ou trouver une HE Palmarosa ?
Je te recommande particulièrement la marque Biofloral, que je trouve d’excellente qualité.
Fermer le menu